Ville plongée dans le noir et fermeture de la cathédrale

La communauté chrétienne et tous les usagers de la cathédrale (familles de futurs mariés et de futurs baptisés, dont les cérémonies étaient prévues), apprenaient pour la première fois, par le site internet du journal Sud-Ouest, en date du jeudi 7 juin 2012, la fermeture programmée au 11 juin.

Il n’y a eu aucune concertation préalable des élus avec les responsables locaux de la vie de l’Eglise. Et encore moins avec les commerçants et restaurateurs, pour qui la saison touristique commençait. Il s’est avéré depuis, que le journal Sud-Ouest a pu avertir les Saintais de cette fermeture, moins de 4 jours avant, grâce à une fuite. Tant, la municipalité prévoyait d’annoncer la fermeture, le jour même de la … fermeture !

photo Eric DohollouL’on note une discordance entre le décret ministériel NOR/IOC/D/11/21246/C du 29 juillet 2011 et l’arrêté municipal de la ville de Saintes, dès lors que la partie jugée à risque ne concerne qu’à peine un 6ème de l’édifice et qu’aucun élément n’est tombé. En somme, la cathédrale ne devrait en rien être fermée en totalité, au regard de la loi et de la réalité de la situation. 

Sur le seul point des travaux de l’installation électrique, l’on peut s’interroger sur l’inertie des élus à la rentrée de septembre. Période qui devait être synonyme d’actions sur ce plan là. Si bien, les promesses de réouverture de la cathédrale pour Noël, ne sont pas tenues.

En dehors même du préjudice porté à la communauté chrétienne, l’activité économique va se trouver, comme cet été, touchée également par cette fermeture qui ne correspond ni au risque et de fait, ni à la loi.

A noter, aucune solution palliative n’est envisagée (l’interrogation sur ce point n’existe même pas chez les élus socialistes de Saintes) pour éclairer l’édifice.

Le centre historique de Saintes / les rues piétonnes et son parking principal, vont se trouver ainsi plonger dans le noir pour les fêtes, dès 17h30 ? 

La tristesse pour le centre ville est vraiment au rendez-vous, avec la cathédrale fermée qui n’est même pas éclairée à moitié. Espérons donc pour cette année, l’abandon par la ville, du concept de la lumière tamisée, rouge, en guise de décoration de Noël.*

Je viens m’exprimer à titre personnel, uniquement, en qualité de personne engagée pour sa ville. En aucun cas, au titre d’une fonction ou d’une autre.

Eric Dohollou

* Depuis le 27 novembre, j’ai constaté que la ville opte, de nouveau, pour une lumière tamisée rouge. Cela fera l’objet d’une autre réaction.

Bonus à l’article : 

Question éclairage, l’autre rive est logée à la même enseigne. L’arc de Germanicus étant plongé également dans le noir. Seul un spot fonctionne ! La situation ne date pas d’hier ; depuis janvier 2012, les commerçants réclament la lumière.

Une mise en valeur de notre patrimoine, revient à mettre en valeur toute la ville. Dans le but d’obtenir un effet positif pour les acteurs économiques, l’emploi, tout est lié. Mais ça, nos élus socialistes ne le comprennent pas.

Photo : messe des rameaux 2012 – Eric Dohollou tous droits réservés

2 réflexions au sujet de « Ville plongée dans le noir et fermeture de la cathédrale »

  1. Ping : La mairie PS ferme arbitrairement la cathédrale de Saintes | Itinerarium

  2. Ah, c’est plus clair que sur Itinerarium.

    cela dit, comment se fait-il qu’une mairie peut-elle décider de fermer ainsi une cathédrale?
    Normalement une cathédrale => domaine de l’ABF départemental et de la DRAC, c’est à eux de décider (et devant eux qu’il faut recourir)
    Si arrêté de péril, recours possible au TA et l’arrêté doit être motivé (expertise à l’appui ou autre).
    De plus, on ne peut décider de la fermeture d’un lieu de culte actif sans l’accord de l’affectataire…qui lui peut ester en justice.
    Enfin, visiblement, la partie à risque est relativement petite, donc l’utilité de la fermeture ne se justifie pas, la fermeture paraît même disproportionnée par rapport au risque encouru et au préjudice causé… ça c’est une cause d’annulation de l’arrêté municipal par le TA ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*